Pourquoi opter pour les SCPI dans son arbitrage de placements ?

Des supports d’investissement variés s’offrent aux épargnants désirant effectuer un arbitrage de leurs placements financiers. Parmi ceux-ci, on trouve les SCPI ou sociétés civiles de placement immobilier. Ce sont des entreprises non cotées en Bourse dont l’activité est d’acheter et de gérer un parc immobilier locatif souvent à usage professionnel. Elles permettent aux épargnants de placer leur argent dans l’immobilier sans qu’ils achètent directement un bien. Pourquoi opter pour ce type de placement ?

Un placement accessible et moins risqué

Leur accessibilité est le premier avantage des sociétés civiles de placement immobilier. Si l’investissement immobilier direct nécessite une somme importante d’argent, le ticket d’entrée des SCPI varie de quelques centaines à quelques milliers d’euros. L’épargnant peut alors adapter son investissement en fonction de sa capacité financière. Certaines SCPI sont accessibles à partir d’une unique part, et d’autres demandent à l’épargnant de souscrire un nombre minimum de parts. En achetant des parts, l’épargnant devient propriétaire, non seulement d’un bien, mais de l’intégrité du patrimoine que compose le capital de la société. Comme cette dernière gère un grand nombre de biens, le risque de l’investissement est alors mutualisé. Investir dans les SCPI présente ainsi moins de risques.

Une rentabilité/fiscalité intéressante

En fonction de sa stratégie d’épargne et de ses objectifs, l’épargnant a le choix entre les SCPI de rendement et les SCPI fiscales. S’il souhaite investir en vue d’obtenir un complément de revenus, il peut s’orienter vers une SCPI de rendement. L’objectif de ce type de placement est de constituer et de gérer un patrimoine immobilier afin de distribuer des dividendes à ses actionnaires. Par ailleurs, la rentabilité locative est intéressante dans l’immobilier professionnel. Certaines sociétés offrent un rendement pouvant s’élever jusqu’à 6 %. Dans le cas où l’épargnant préfère des placements financiers lui permettant d’obtenir une réduction d’impôts, souscrire des parts de SCPI fiscale est une stratégie d’investissement intéressante. En fonction de ses objectifs, il a le choix entre trois types de placement dont les SCPI Pinel, Marlaux et Déficit foncier. Les produits de Déficit foncier et Malraux lui permettent de réduire immédiatement ses impôts, tandis que les SCPI Pinel lui font bénéficier d’une fiscalité avantageuse sur la durée.

Une facilité de gestion

L’épargnant n’a pas à s’occuper de la gestion des biens. La société gestionnaire se charge de tout : choix des biens à acheter, recherche de locataires, établissement du contrat de bail, recouvrement des loyers, souscription d’assurances, entretien des biens, etc. La déclaration de ses revenus issus de ses parts de SCPI reste la seule chose que l’épargnant doit effectuer. Ceux-ci sont considérés comme étant des revenus fonciers et sont imposables. Chaque année, la société gestionnaire transmet à ses associés un document récapitulant leurs revenus bruts, leurs charges et leurs revenus nets à déclarer sur leur avis d’imposition.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars Cet article n'a pas encore été noté, soyez le premier à le noter.
Loading...
Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: